Ville d'Ars-sur-Moselle - Site Internet officiel

Le mot du Maire



Le mot du Maire
Madame, Monsieur,

Bienvenue sur le site de la ville d’Ars sur Moselle, commune de près de 5.000 habitants, chef lieu naturel et historique du canton d’Ars sur Moselle et du Val de Moselle.

Elu Maire le 2 avril 2012, et réélu au premier tour de scrutin le 31 mars 2014, je suis également Conseiller délégué de la communauté d’agglomération de Metz Métropole chargé des relations transfrontalières et européennes et Président de l’AGURAM (agence d’urbanisme des agglomérations de la Moselle). Membre du syndicat mixte du SCOTAM, je représente également l’agglomération au sein du syndicat du pôle métropolitain du sillon lorrain.

La confiance donnée par les électeurs doit être justifiée chaque jour. Elle comporte des obligations et des responsabilités. La transparence et l’intégrité sont indispensables en politique pour éviter les amalgames. Les élus travaillent à l’intérêt général. Ils doivent être irréprochables même s’ils ne sont que des êtres humains donc faillibles. La population ne reprochera jamais d’avoir essayé.

La situation financière de notre ville est à l’image de notre histoire. Commune phare de la métallurgie, elle a subi de plein fouet la chute de l’industrie française. Ce déclin s’est traduit par une baisse de population, une baisse de recettes et des infrastructures vieillissantes qui devenaient difficile de rénover. Les collectivités régionales et départementales et les institutions d’état ont longtemps oublié de soutenir notre ville et la communauté d’agglomération s’aperçoit aujourd’hui seulement des pertes financières que nous subissons depuis plusieurs années.

L’heure est venue des changements, l’heure est venue de réparer ces injustices.

Nous avons des projets structurels à mener à terme :

 La construction d’une maison de retraite (EHPAD) avec le transfert de 120 lits de la maison de retraite de Gorze est en cours. Elle ouvre des perspectives sociales avec l’hébergement des personnes âgées d’Ars sur Moselle et l’accueil des personnes touchées par la maladie d’Alzheimer. Elle nous permet aussi d’envisager des perspectives économiques puisque la construction de cet établissement s’accompagnera de la création d’une centaine d’emplois directs ou indirects.

 Un programme de construction de 127 logements a été engagé dont 25% de logements sociaux à minima et des programmes d’accession à la propriété. Des constructions collectives et individuelles auxquelles s’ajouteront une douzaine de logements « seniors » composeront un habitat équilibré.

 La restructuration de la zone industrielle Schweitzer et des anciens bâtiments militaires est lié au devenir d’Ars sur Moselle. Cette zone qui emploie 600 personnes dont 450 sur place doit être développée et devenir une zone d’intérêt communautaire au sein de Metz Métropole. Plus moderne et mieux organisée, la zone industrielle intègrera les bâtiments militaires réhabilités, offrant ainsi 11 hectares de terrains disponibles aux activités industrielles et artisanales.



Il y a aussi des projets de cohésion sociale et d’amélioration du cadre de vie :

 Une véritable politique de soutien à la vie locale :

o Soutenir le commerce local : Offrir un parc de logements seniors en centre ville pour leur faire bénéficier de la proximité commerciale. Réhabilitation des parkings existants et recherche de solutions nouvelles.
o Sécuriser le centre ville pour redonner une image positive aux investisseurs : Vidéosurveillance, stationnement réglementé.
o Animer et valoriser notre ville : Une ville fleurie, qui propose des animations diverses pour toutes les générations et qui affiche son ambition de ville « nature ».

 Une politique de fraternité et de solidarité sans assistanat

o Des programmes d’insertion destinés à celles et ceux qui ont besoin d’une remise en confiance et d’une réinsertion dans le monde du travail
o Aider les plus démunis par le soutien aux associations et par des programmes d’entraide comme les vacations « retraités ».
o Soutenir la vie scolaire et périscolaire en tenant compte des moyens de la commune


Celles et ceux qui pensent avoir les mêmes services que dans une ville de 50 ou 100.000 habitants doivent revenir à la réalité : des services gratuits et de proximité coûtent chers. On ne peut pas avoir du marbre dans les rues et payer moins d’impôts qu’ailleurs. Avec un budget réduit comme peau de chagrin et des dotations et subventions qui ne cessent de fondre, les villes périurbaines ne peuvent plus suivre la cadence des grandes villes.

Alors regardez autour de vous ! Appréciez ce que la nature nous a donné que les grandes villes n’auront jamais. Prenez conscience que la vie locale ne s’invente pas, elle se construit par la volonté des habitants. Participez à la vie associative, allez voir les rencontres sportives de nos clubs, les concerts et les évènements culturels que la ville organise. Profitez de notre cinéma Union qui offre autant de plaisir que les complexes pour beaucoup moins cher, prenez le temps de vivre à Ars et soutenez les commerçants de votre ville.

Je vais tout mettre en œuvre pour défendre les intérêts de mes concitoyens. J’en ai déjà apporté les preuves et continuerai mon combat. Ars sur Moselle est un bourg centre qui doit être respecté. Notre solidarité en est l’atout majeur.

Merci de votre soutien


Votre Maire

Bruno VALDEVIT

Le mot du Maire